Good Contents Are Everywhere, But Here, We Deliver The Best of The Best.Please Hold on!
ArtistesExpositions

JP. Carp Exposition NOVEMBRE et DECEMBRE 2019

LE TEMPS DE L'ABSTRAIT

Exposition du 1er novembre au 31 décembre

Les créations graphiques abstraites et les installations sont au cœur du travail de JP.CARP

Aujourd'hui, il a évolué vers l'usage de plus en plus fréquent de techniques mixtes, et surtout d’aérosols.


JP.CARP s’inscrit ainsi dans la tendance de l'art contemporain et du Street-art.

Constatant que les œuvres exécutées par les graffeurs sont toujours articulées autour de nouveaux types de calligraphie, par des lettres retravaillées ou sont des créations extrêmement figuratives, il a voulu créer une rupture avec ce mode d’expression.


Il cherche à rendre accessible à chacun, par les mêmes techniques de Street-art, le monde de l’abstraction.

Rouennais d’origine suisse, Jean-Philippe Carpentier (alias jp.carp) expose un peu partout dans le monde depuis qu’il a bifurqué dans le street art.

À la base, il évoluait dans la peinture classique jusqu’au jour où il en a eu assez que l’on bombe son garage.« C’est une anecdote toute bête. Ma porte de garage était immonde, elle était tout le temps taguée. Ça ne me plaisait pas parce qu’il n’y avait pas de dimension artistique. J’en ai eu ras le bol. Je me suis dit : finalement, je vais le faire, je vais marquer ma porte, je vais marquer mon territoire. »

Évoluant désormais uniquement dans ce créneau, JP.CARP a une approche personnelle de son art, pour se démarquer des autres : « Si tu regardes le street art aujourd’hui, partout ce sont des lettres, ce sont des personnages très figuratifs. Moi, je prends exactement les mêmes techniques sauf que je fais de l’abstrait. C’est ça, la différence majeure ».

NOVEMBRE A DECEMBRE 2019

Il est devenu rapidement le fer de lance de l’abstraction dans son domaine. « En fait, j’ai essayé de faire, en 2018, exactement la même révolution que ce qui a été fait au début du XXe siècle, quand les gens sont passés de trucs très représentatifs du type Monet à des choses beaucoup moins représentatives comme Matisse. Je fais la même chose mais avec le street art. »

Ses œuvres phares et une nouvelle série de toiles composent cette exposition